Faire sa propre macération avec les conifères

L'hiver est maintenant arrivé avec les froids et la neige. En herboristerie, les récoltes sont faites et une partie de nos transformations aussi. On est dans le confort de notre maison à siroter nos tisanes et à se reposer. Mais… si je tombe malade et que je n’ai plus de plantes?! Malgré ce que l’ont peux penser, il y a encore des récoltes qui sont possibles, même en hiver!

Nous avons nos fabuleux conifères qui sont encore disponibles, et très importants pour ce temps-ci de l'année. Les sapins (Abies), épinettes (Picea) et les pins (Pinus). Ils sont si réconfortants l'hiver! Autant médicinalement, décorativement que olfactivement. Ce sont mes trois favoris mais le thuya (cèdre, Tsuja) et la pruche (Tsuga) sont aussi disponibles.

Les propriétés

Abies - analgésique, antiscorbutique, antiseptique, antispasmodique, diurétique, expectorant, révulsif, stimulant, sudorifique.

Picea - antiseptique, cicatrisant, calmante, immunostimulante, expectorante, pectorale, anti-inflammatoire, purifiante.

Pinus - antiscorbutique, anti-inflammatoire, antiseptique, antispasmodique, carminatif, diaphorétique, diurétique, expectorant, pectoral, stimulant.

Procédé de macération dans l'huile

  1. Récolter le ou les conifères désirés de manière responsable et respectueuse.

  2. Mettre en morceaux (autant aiguilles que petite branche) dans un bocal type Mason de la grandeur désirée (j'utilise souvent pour mon usage personnel les 250 mL/saison).

  3. Remplir le contenant avec de l'huile biologique: tournesol (ma préférée pour sa localité), olive, amande, etc.

  4. Si la macération est faite avec la plante fraîche, mettre un tissus ou un coton fromage pour laisser respirer et éviter la moisissure. Si la plante est séchée, on peut fermer hermétiquement. Garder à l'abris de la lumière.

  5. Laisser macérer 2 à 3 mois.

Version express: si nous avons besoin de notre macération dans l’immédiat, il est possible d’accélérer la macération à chaud. En quoi ça consiste? On met notre pot Mason dans une mijoteuse avec un fond d’eau à ‘’feu doux’’ quelques heures ou dans un bain marie sur le four. Personnellement, je trouve que cette version garde moins bien les odeurs. Mais elle est une bonne alternative!

Et on peut en faire quoi après?

Puisque c'est à base d'huile, on l'utilise en externe.

- Onguent: ajouter au bain marie un peu de cire d'abeille ou de candellila (formule vegan). En moyenne, on met 10-15% de cire et 85-90% d’huile. Vous pouvez commencer avec ce pourcentage puis ajuster selon la texture recherchée. Ensuite selon les envies: ajouter la résine du conifère, huile essentielle, autre macération, beurre végétal, etc. Puis mettre en contenant et laisser refroidir avant l’utilisation.

Utilité: base à baume expectorant: bronchite, rhume, grippe, asthme. Baume pour nettoyer les bobos: brûlures, engelures, plaies, douleurs arthritiques. Base à baume musculaire.


- Tel quel: comme huile à massage ou dans le bain, aussi possible de manière primaire pour les bobos.

J’espère que cet article vous aidera afin de devenir plus indépendant dans vos macérations! N’hésitez pas à nous poser des questions si vous en avez. Cet article couvre uniquement les utilisations externes à base d’huile. Pour l’interne, c’est autre chose. Le solvant et le temps de macération varie… un autre article y sera dédié!