Billet d'opinion : les huiles essentielles

Depuis quelques années, la popularité des huiles essentielles (HE) augmente de manière fulgurante. Vendues comme une alternative écologique aux produits commerciaux de synthèse vendus très très cheaps (parfums de lessive, assainisseurs d'air, cosmétiques, agréments culinaires...), on retrouve les HE littéralement partout. Même en "sent-bon" de toilette... Fruit excessif d'une industrie devenue trop riche pour rester lucide?

Pour nous, les huiles essentielles sont un produit MÉDICINAL de HAUTE GAMME, voire même SACRÉ. Pourquoi?

1. Les produire demande beaucoup à l'environnement. Une seule goutte peut contenir le jus de plusieurs spécimens (elles sont super concentrées), donc la cueillette qu'il y a en amont de chaque bouteille est vraiment considérable.

2. Leur extraction demande plusieurs étapes extrêmement sophistiquées et du matériel spécialisé. Cela augmente encore une fois l'empreinte écologique du produit.

3. Le produit qui ressort de ce processus d'extraction est un GIGA concentré des propriétés médicinales de la plante. Il n'est pas à utiliser à toutes les sauces. Ce n'est pas pour rien que nos ancêtres ont travaillé d'arrache pieds pour trouver le moyen de parvenir à ce produit final. C'était de la haute science.*

Hors, ajouter des huiles essentielles à la lessive c'est comme demander à un grand chirurgien de nous mettre un pansement... C'est un "overkill"... De plus, au lavage, les huiles se rendent direct aux égouts, puisqu'elles ne sont pas hydrosolubles.

SOLUTIONS

Dans la plupart des cas où les huiles essentielles sont actuellement utilisées en cosmétiques maison, on pourrait 98% du temps les remplacer par un macérât huileux de la même plante, ou même une eau infusée.

Même chose en ce qui a trait à l'utilisation des huiles essentielles pour leurs propriétés médicinales. Une bonne infusion, ou pour plus concentré une teinture mère, de camomille vous apportera un effet relaxant suffisant. Pour utiliser une huile essentielle comme médecine, de manière sérieuse, vaut mieux avoir l'avis d'une personne formée en la matière: soit une aromathérapeute, ou quelqu'un dont la formation est solide et équivalente.

Pour parfumer son environnement... Bouquets floraux? Encens naturels (smudges)... Pour parfumer son linge, quoi de mieux que l'odeur du soleil et du vent laissé sur la lessive étendue sur la corde!? Ce n'est pas pour rien qu'ils nous vendent des assouplissants au parfum de "brise estivale". Pourquoi ne pas revenir au bon vieux truc des sachets de lavande ou de tanaisie vulgaire dans nos tiroirs et nos garde-robes? Le linge se retrouve doucement parfumé et laisse ainsi place à l'odeur corporelle de chacune/chacun, qui est notre signature personelle et vaut mille mots... ;)

Bref. Nous ne sommes pas en train de dire qu'utiliser des huiles essentielles fait de nous de mauvaises personnes. Nous encourageons simplement une utilisation intelligente et conscientisée.

Avant d'acheter vos HE, posons-nous les questions suivantes. D'où viennent-elles? Comment sont-elles extraites? Produites? À qui revient les sous? Etc...

Petite note finale sur l'aromathérapie : c'est un vaste domaine médicinal dont les avenues sont étonnantes et ont démontré leur efficacité. C'est une pratique qui demande des études et qui respecte les forces et les faiblesses de chaque plante utilisée.

*Références

https://www.compagnie-des-sens.fr/histoire-des-huiles-essentielles/

The essential oils-vol 1: history-origin in plants-production-analysis. Ernest Guenther, Read Books Ltd, 2013

Maryse Cloutier-Gélinas